Symboles

Où le monde profane rejoint le religieux.

 

Les symboles permettent de saisir ce que la raison ne peut définir. Toutes les communautés, à toutes les époques, ont en commun un système de symboles. La décision d’en inscrire un sur la pierre tombale d’un défunt n’est pas le fruit du hasard. Ce choix est souvent le reflet des tensions entre le social et l’individu; de plus, le combat, entre le conformisme à la communauté et l’affirmation de sa différence, se résout souvent par le symbole.

Quant à la signification exacte des symboles que l’on retrouve le plus souvent sur les stèles du Comté de Stanstead au XIX ième siècle, par manque d’interlocuteur direct pour en vérifier le sens que l’on pourrait leur donner, nous devons nous en tenir à certaines interprétations découlant du contexte historique.

 

 

 

Les symboles et leurs significations  :

 

Le saule pleureur

Symbole de la vie. Le lien entre la terre et le ciel, entre Dieu et les hommes. Étêté, il représente la mort intervenue brutalement. Il évoque, par ses branches souples et pendantes, les larmes du deuil. Il peut représenter la renaissance par la facilité avec laquelle une branche arrachée donne des racines en étant plantée dans le sol.

L’ancre

L’une des trois représentations des vertus théologales : l’espérance.

La gerbe de blé

C’est la puissance de l’union induite par l’intégration des éléments en un tout. Symbole de la moisson, de l’abondance et de la prospérité. Les tiges unies en un seul élément incarnent l’assemblée des âmes au paradis.

La chaîne

Représente la vie ou la mort si un maillon est cassé. Un élément important de la symbolique de la franc-maçonnerie.

Le cœur

L’une des trois représentations des vertus théologales : la charité

La colombe

La pureté de l’âme qui sert d’intermédiaire entre le ciel et la terre. Représentation du Saint Esprit. Elle symbolise l’envolée de l’âme vers le ciel.

L’équerre et le compas

Signe distinctif de la franc-maçonnerie. Le compas représente l’esprit tandis que l’équerre symbolise la rectitude et le droit. Peut s’accompagner occasionnellement, en son centre, de la lettre « G », qui réfère à la Golden Rule Lodge no. 5

La couronne

Symbole d’éternité, une forme sans début ni fin qui indique la perfection et la nature céleste.

L’obélisque

Il représente le parcours de la vie, de la naissance à la mort, la course du soleil. Associé au souvenir, il incarne pour la franc-maçonnerie, la puissance, la stabilité, la résurrection et l’immortalité.

 

L’urne

L’enveloppe corporelle comportant l’âme.

La croix

La résurrection et la victoire de la vie sur la mort. Un lien entre la terre, le monde des humains et l’univers céleste des dieux. Elle est constituée d’un montant et d’une traverse qui suggèrent les quatre points cardinaux ainsi que la notion d’universalité.

Le gland

Suggère le printemps et la promesse d’une renaissance.

Le laurier

La gloire éternelle et l’immortalité.

Les feuilles de chêne

Incarne l’immortalité, la solidité, la stabilité et la longévité.

Le lierre

L’éternité, l’attachement ou l’immortalité.

Le livre

Une des représentations des trois vertus théologales : la foi. Figure de la Bible. Le livre ouvert incarne, par ses deux pages vierges, l’idée d’une fin prématurée, dont l’existence n’est pas refermée sur la page ultime. Le livre, peut suggérer l’ouvrage ou les ouvrages écrits par un défunt ; il sera accompagné d’un encrier et d’une plume. Les protestants y feront figurer souvent un passage de la Bible avec la référence.

La rose

L’image de l’âme. L’amour éternel et la régénération. Le sang du Christ. La tige de la rose brisée symbolise le décès d’une jeune fille ou d’une jeune femme. Le bouton de rose, symbolise une mortalité infantile.

Le muguet

La chasteté et la pureté.

Le lys 

La pureté, l’innocence et la profondeur de l’âme.  La tige cassée symbolise la mort d’un nouveau-né ou d’un enfant.

L’agneau

Symbole d’innocence, de pureté et de candeur. Est associé aux sépultures d’enfants.

L’angelot
Un nourrisson ou un enfant décédé en bas âge.

Les mains unies

Les mains unies expriment la concorde, la solidarité, l’entraide et la fraternité. L’espoir de rester unis au-delà de la mort.

La main avec un doigt pointé vers le ciel

Symbole de puissance, de transcendance et de sacralité. Le doigt vers le ciel indique le chemin du paradis, là où se trouvent la vérité suprême et la vie éternelle.

La couronne et la croix

Synonyme de gloire, d’élévation, de puissance et d’illumination. Ce symbole incarne la victoire sur la mort et la promesse d’une vie immortelle. Signe de l’Ordre maçonnique des chevaliers Templiers. Orné, occasionnellement à la base de la couronne des initiales « F.d.I. », il souligne l’appartenance au Cercle des Filles d’Isabelle